• 17 avril 2015 - Par DMD48

    IMG_0025_bisThème retenu cette année par le ministre de la défense : « Réservistes : les compétences les plus diverses de la nation pour son armée ».

     la réserve militaire fournit aux armées un complément de force entrainé, réactif et disponible tout en entretenant le lien de l’armée avec la Nation. Cet engagement fort implique aussi bien ceux qui l’ont choisi que leurs employeurs. Nous les avons rencontrés…

    Comment peut-on, aujourd’hui, jongler entre obligations professionnelles et militaires ? Comment un chef d’entreprise peut-il consentir d’employer un personnel aussi « actif » sur deux fronts ? Nous avons choisi d’interroger des réservistes de la délégation militaire départementale de la Lozère (DMD48) et quelques-uns de leurs employeurs pour connaître leur motivation, leur vécu, leurs difficultés à conjuguer esprit citoyen et esprit d’entreprise.

    « Car, finalement, sans militaire d’active et de réserve il n’y a pas de sécurité et sans sécurité pas d’économie prospère, donc pas d’entreprise. » Général Thierry BECKRICH secrétaire général du conseil supérieur de la réserve militaire.logo-jnr

     

    BrunettiM. Pierre BRUNETTI, chef d’entreprise, directeur général du Groupement Interproducteurs Collioure Banyuls.

    « La réserve pour moi c’est participer au lien Armée-Nation »

    Avoir un employé réserviste à Mende n’est pas une réelle contrainte, si ce n’est celle d’organiser les choses, ce qui ne pose pas de souci majeur. Les avantages sont nombreux, car l’expérience, la maturité et les valeurs acquises par la vie militaire, constituent des valeurs d’exemple et de civisme. Une fierté ressort, pour l’entreprise, de bénéficier de la présence d’un officier supérieur de réserve. En fait, et je le constate, être réserviste c’est vivre deux vies, c’est être doublement citoyen. Pouvoir « bénéficier » de ce type de personnel est une excellente chose car cela accentue les points communs entre les deux « entreprises » et fait participer modestement au lien armée-nation.

    JochumM. Joseph JOCHUM, directeur départemental des finances publiques de Lozère.

    « La réserve et les finances, une notion d’équipe »

    J’ai un inspecteur des finances qui est lieutenant de réserve. Par principe, un fonctionnaire d’État est très attaché au service public. La réserve militaire n’est en fait qu’une autre forme de cet engagement au service de la Nation. Je sais qu’on y trouve aussi des valeurs qui constituent pour moi la colonne vertébrale du fonctionnement d’une direction des finances publiques comme, par exemple, le sens du travail en équipe, la recherche de l’efficacité maximale, la volonté tenace de parvenir à l’objectif fixé. Certes, mon réserviste s’absente quelques jours par an pour servir d’une autre manière mais la contrainte est rendue minime grâce à cette notion d’équipe qui prévaut dans mon Administration.

    HeimMme Renée HEIM, proviseure du site Rabelais du L.E.G.P.T.A. de Lozère, à St-Chély-d’Apcher.

    « La réserve, une nécessité mais aussi une contrainte»

    J’ai un professeur qui est capitaine de réserve à la DMD48. L’armée est longtemps restée, pour ce qui me concerne, une affaire d’hommes, sérieuse et lointaine. Je dirais aujourd’hui que la réserve opérationnelle évoque pour moi un groupe d’hommes efficaces et entrainés pour une mission particulière de défense du pays. C’est aussi un moyen de socialisation, de renforcement de l’estime de soi, de l’esprit d’équipe et de solidarité. Mais avoir un enseignant réserviste, je le vis comme une contrainte car durant son absence pour répondre aux convocations de l’armée, le face à face élève dans sa discipline n’est pas totalement assuré.

     

    laporteHervé, gérant des deux restaurants « McDonald’s » de Lozère et commandant de réserve à la DMD48.

    « La réserve, un cumul de compétences »

    Pour moi la réserve c’est un complément extraordinaire de ma vie professionnelle et personnelle. Mais j’ai aussi une salariée qui est gendarme de réserve. Employer un réserviste, c’est avant tout pouvoir bénéficier de sa rigueur et son sens du collectif. C’est accepter d’aménager son planning pour lui permettre de participer à ses activités militaires, en minimisant l’impact de son absence sur le bon fonctionnement de l’entreprise. C’est un effort justifié, car c’est le rôle de chaque citoyen de participer à la hauteur de ses compétences au service de la Nation et l’entreprise se doit d’assumer elle aussi sa part de citoyenneté.

    ManifacierGilles, responsable d’agence à la Banque Populaire de Nîmes et capitaine de réserve à la DMD48.

    « La réserve, c’est pour moi porter des valeurs »

    Cet engagement, je le vis comme un acte citoyen. Mon père, résistant en 1941, m’a transmis le sens du don de soi, et la nécessité de défendre des valeurs comme celle de la liberté. Servir dans la réserve, c’est trouver l’équilibre entre trois vies : vie familiale, vie professionnelle et réserviste. J’ai décidé de prendre sur mes congés pour effectuer mes périodes de réserve afin de ne pas gêner l’activité de l’agence bancaire dont je suis responsable. Comme de plus ma famille fait preuve d’une grande compréhension, je parviens pleinement à assumer ma fonction au sein de la délégation. Mes acquis de la vie militaire sont transposables dans mon métier civil et m’enrichissent personnellement.

    GonzalezJean-Philippe, chef du centre technique du Bleymard au conseil départemental de la Lozère et sergent de réserve à la DMD48.

    « Garder un pied dans l’institution »

    Ancien artificier de l’armée de Terre, j’ai choisi la réserve afin de conserver un lien qui me tient à cœur avec nos armées, même si cela vient s’ajouter à mes obligations familiales et professionnelles. Pour ce qui concerne mes convocations, le délégué militaire a parfaitement compris mon devoir civil et sait que la praticabilité des routes lozériennes doit toujours rester une priorité pour moi. Je m’organise donc pour concilier ces deux activités, sachant que je dispose entièrement de la confiance de mes chefs civil et militaire. Ils connaissent mes contraintes et mon engagement dans les différents aspects de ma double vie au service de mes concitoyens.

    Image de prévisualisation YouTube

    http://www.48info.fr/actualite

    Article réalisé avec le concours de Lozère Nouvelle : Patrick Zimmermann

    fichier pdf Les entreprises partenaires de la Défense – avr juin 2015

  • Laisser un commentaire


Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus