• 20 février 2013 - Par DMD48

    LE 142°RI dans 14/18 142A l’occasion du centenaire de la Première guerre mondiale, l’association des cadres officiers et sous-officiers de réserve de la Lozère (ACOSOR48) et le lycée privé Notre-Dame à Mende, s’associent pour faire revivre le 142ème régiment d’infanterie qui fut, il y a quelque temps, très présent à Mende.

    Le dmd48 s’adresse aux lecteurs de ce blog et souhaiterait que soit mis en commentaire(s), en quelques lignes, l’histoire de ce régiment.

    Qui peut ?

    Fiche drapeau 142e RIDécorations du 142e RIHistorique succinct du 142e RI

  • 11 commentaires à “LE 142°RI”

    • Authier on 29 août 2017

      Bonjour messieurs,je cherche mon grand père VIDAL louis,qui aurait été adjudant au 142eme regiment d’infanterie à mende dans les années 60,si quelqu’un pouvait me donner des renseignements,sa serait super,merci d’avance.

    • Guy RAMONA on 30 juin 2016

      J’ai été un militaire appelé, affecté au 142° RI de Mende pendant une partie de l’année 1963, à la suite des classes effectuées au 22° BCA à Menton d’abord et au 17° BCA à Briançon ensuite. J’ai rempli un temps les fonctions de chef de section à Mende. Le chef de corps s’appelait le Colonel Labarsouque, et le commandant de compagnie, le capitaine Paul Schmitt. C’est à ce dernier officier que je dus une libération anticipée en octobre 1963, étant alors père de 4 enfants, ce qui me permit de retrouver ma chaire de professeur de Lettres au Collège de Langogne, de reprendre des études interrompues et d’entrer à l’Ecole Normale Supérieure de Saint Cloud.
      J’aimerais retrouver la trace de Monsieur Paul Schmitt. Cet officier courageux, qui n’est peut-être plus de ce monde, officier de la Légion d’honneur conquise au combat en Algérie notamment, à pris sur lui cette libération, refusée par les services du Ministère. Je n’ai jamais eu l’occasion de lui exprimer ma gratitude. Car c’est à ces quelques mois gagnés que je dus de pouvoir éviter les « limites d’âge » des grands concours internes, de devenir très tôt Inspecteur de l’Education Nationale et ensuite Directeur Général d’un des grands Festivals de musique français… Si quelqu’un est en mesure de me donner quelques informations, je lui en serai très obligé.

      • Le délégué militaire départemental de la Lozère on 30 juin 2016

        Bonjour monsieur

        J’espère que vous obtiendrez des éléments sur le capitaine Schmitt, même si ce blog n’est pas un forum.

    • Guy RAMONA on 30 juin 2016

      J’ai été sous officier appelé (sergent), affecté au 142° RI de Mende pendant l’année 1963, à la suite des classes effectuées a

    • Martin Jean-Pierre on 4 avril 2015

      Faisant des recherches sur mon grand-père qui fût affecté à ce régiment, je suis en mesure de donner les informations suivantes concernant la documentation disponible :

      Excellent livre de Jean-Marie Gazagne « 1914-1918 journal d’un régiment – des hommes dans les tranchées » 180 pages textes » et nombreuses photos (éditeur De Borée) 2005

      Historique du 142ème régiment d’intanterie pendant la guerre 1914-1918 (documents fournis par Claude Olivier – photos d’époque collections Michel Carrière et divers)
      Edition des Beaux Arts Lodève 112 pages.

      Site « Mémoire des hommes » le JMO existe pour la période du 20 Janvier 1916 à la fin de la guerre. On peut l’éditer facilement avec Internet.
      Le JMO pour la période entre le début de la guerre et le 20 Janvier 1916 a disparu (ou est introuvable) toute précision à ce sujet serait souhaitable.

      L’historique du 142 pendant la fuerr de 1870 existe également :
      chez Lavauzelle « petite bibliothèque de l’armée française – Historique du 142ème Régiment d’infanterie par le Lieutenant L. Bousquier du 142è RI 122 pages – pas de date d’édition.

      Je recherche pour ma part toute personne possédant un « carnet de route » familial concernant 1914-1918 et reste à disposition pour tout renseignement.

      • Le DMD48 on 4 avril 2015

        Merci pour ces précisions.

    • garcia patrice on 11 décembre 2013

      le régiment de reserve avait la particularitée de comporter un escadron blindé équipé d’aml 90 aml 60 , faisant régulierement des mannoeuvres dans la region de Tarascon ou il était basé , et des campagnes de tir au camp de canguers (var) . Comme moi bon nombre de ses personnels ont mutés au 8eme rima de reserve lors de sa dissolution . La mission de l’ escadron blindé du 142 était la défense de fos sur mer et de son port pétrolier , pendant la saison estivale il faisait des patrouilles pour les risques inscendie et le tout qu’avec des réservistes .

      • Le DMD48 on 11 décembre 2013

        Bonjour monsieur et merci pour ces précisions.
        Il n’est pas exclu que je revienne vers vous pour d’autres informations.

        Le délégué militaire de la Lozère.

      • Lt Col REBIFFE on 26 août 2015

        Bonjour, je souhaite apporter la précision suivante :
        L’escadron AML appartenait au 8ème Rima de 1984 (date de sa création) jusqu’à 1993 (date de sa dissolution).
        J’ai été capitaine en second en 1984 puis j’ai commandé cette unité de 1985 à 1991, puis j’ai été Chef d’escadrons responsable du BOI du 8ème Rima. L’escadron a été dissout en 1993. Le régiment lui a été dissout en 1998.
        Il n’y a pas eu d’escadron du 142 à Tarascon à ma connaissance.
        Quand au patrouille incendie, il y en a effectivement eu. J’en ai d’ailleurs commandé une. Elle était montée à partir de cadres réservistes provenant de plusieurs unités de la DMD.

        • Le dmd48 on 30 août 2015

          Merci pour ces précisions.

    • L'ONAC en Lozère : son Directeur Mr David DAVATCHI. on 25 février 2013

      Brève histoire du 142ème RI

      L’histoire du « 142ème » commence sous la Révolution par la création en 1795 de la 142ème demi-brigade qui participe à la lutte contre l’insurrection en Vendée. L’unité est dissoute en 1796.

      En 1813, c’est la création du 142ème régiment de cohortes au sein de la Grande armée de Napoléon. Le régiment s’illustre dans les batailles autour de Leipzig et durant la Campagne de France. Il est dissous à la Restauration en 1814.

      Troisième étape dans la vie du régiment, 1873, naissance à Perpignan du 142ème régiment d’infanterie, affecté à Lodève et Mende en 1881 après une campagne en Tunisie. Durant la Grande guerre, il combat successivement en Lorraine, dans les Flandres, en Champagne, à Verdun, dans la Somme et sur la Meuse. Il est dissous en 1920 et reformé brièvement en 1940.

      Il renaît un temps en 1963, disparaît en 1965, est recréé en 1968 comme régiment d’infanterie divisionnaire de réserve jusqu’en 1985, avant d’être définitivement dissout en 1997.

    Laisser un commentaire


Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus